Les Papotis de Thalie

Mon premier Inukshuk Les Papotis de Thalie
Insolite

Inukshuk… Land Art, entre abstrait et figuratif !

Depuis mon arrivée en Côtes d’Armor, sur cette merveilleuse Côte de Granit Rose, l’Ile Grande, sur la commune de Pleumeur Bodou (22), n’a de cesse de me révéler ses différents visages et m’a permis de découvrir les nombreuses îles qui l’entourent. Un sentier côtier, long de 7 km, vous invite notamment à faire le tour de l’île. Pour les bons marcheurs, il faudra compter environ 2 heures. Ces petits chemins et sentiers longeant la mer, vous permettront de découvrir tour à tour le joli port de Saint-Sauveur et sa célèbre fontaine, les plages de galets ou de sable fin, les dunes de Toul Gwenn, les légendaires îles Canton et Aval, l’île Morvil, le rocher du corbeau… et, ce que j’appelle « les champs d’Inukshuk », un peu vulgairement je le concède, mais c’est exactement ce que ce paysage abstrait m’a évoqué la première fois que je l’ai découvert il y a 5 ans…

Mon histoire d’amour avec cette petite partie de la Bretagne remonte effectivement à 5 ans, au moment où un couple d’amis, venant d’acquérir une jolie maison à Pleumeur Bodou, m’a fait découvrir les beautés et richesses culturelles de ce petit bout de terre.

Un champ d’Inukshuk ! Quesaco, me direz-vous ?

Selon Taamusi Qumaq (1) : « Les Inukshuk ont été utilisés pour repérer les endroits où les caribous marchaient en grand nombre. Lorsqu’il il y avait plusieurs Inukshuk au même endroit, on les appelait des « Nalluni». Ils indiquaient le point sur la rive vers lequel les caribous nagent en traversant un lac »

De nos jours, les voyageurs peuvent les utiliser comme des repères directionnels, laissant une trace de leur passage. Cette construction, appelée « Land Art », oscille entre abstrait et figuratif, pour le plus grand plaisir des marcheurs, touristes, amoureux de la nature, venus de partout, pour construire cette oeuvre unique, face à la mer, dans un contexte unique !…

Et j’ai, bien sûr, profité d’un moment de partage familial pour créer, avec ma fille Clara, notre premier Inukshuk, à l’automne dernier…

Plus d’infos : http://www.pleumeur-bodou.com/l-ile-grande.html
(1) : Taamusi Qumaq (1er janvier 1914 – 13 juillet 1993) a été un chef et ardent défenseur de la culture Inuit. Il a publié une encyclopédie de la langue inuktitut. En 2010, les Presses de l’Université du Québec publient sous forme de livre sa biographie, intitulée « Je veux que les Inuit soient libres de nouveau« 

2 Comment

    1. Cet endroit ressemble au paradis ! C’est l’une de mes promenades favorites. Quelle que soit l’heure, la lumière est belle. Que ce soit marée haute ou marée basse, c’est beau. Et très ressourçant ! L’énergie du granit est bien là ! Bisous Anne-Lise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *