Les Papotis de Thalie

PDT-2020-Ma_vie_de_chateau-Bourgogne-Château_de_Maulnes. Couverture
Bourgogne Insolite Ma Vie de Château

Château de Maulnes : un mystérieux Pentagone

« La beauté n’est pas dans les couleurs, mais dans leur harmonie » Marcel Proust

Chateau de Maulnes-Fenetre interieure

Dernière étape de mon road-trip de l’été 2020, la Bourgogne. Cette région que j’aime tout particulièrement nous offre, outre ses immenses paysages contrastés, ses coteaux de vignobles à perte de vue, de nombreux joyaux architecturaux. Eglises, chapelles, abbayes et châteaux, traces d’un passé riche et élégant.

Dans la nouvelle rubrique du blog « Ma vie de château« , je partagerai avec vous, au fil de mes visites, ces moments un peu hors du temps, ces richesses patrimoniales qui honorent nos belles régions de France.

Aujourd’hui, nous partons à la découverte du Château de Maulnes à Cruzy-le-Châtel dans l’Yonne (89). Un château unique en son genre. Voici son histoire.

Un pentagone unique et singulier

Chateau de Maulnes

Le château de Maulnes est unique en son genre. S’inspirant des constructions les plus audacieuses d’Italie, érigé d’une seule traite entre 1566 et 1573 (16ème siècle), c’est un pentagone édifié autour d’un escalier central et d’un puits alimenté par trois sources qui sort de terre.

Un peu d’histoire

Au 13ème siècle, une maison-forte connue sous le nom de « motte de Maulnes » avait été érigée par les comtes de Tonnerre dans la forêt de Maulnes. Une sorte de relais de chasse permettant aux propriétaires de l’édifice de s’adonner à leur sport favori en compagnie d’invités de marque.

Mais il faudra attendre près d’un siècle et demi pour que Louise de Clermont, comtesse de Tonnerre, et son époux Antoine de Crussol, duc d’Uzès, personnages importants très proches de la reine Catherine de Médicis et de la Cour de France, décident la construction d’un château au cœur de la forêt de Maulnes.

Replongeons-nous dans la France de l’époque. Grâce au Traité de Paix d’Amboise en 1563, le pays retrouve calme et sérénité après une première guerre de religion qui avait mis la France à feu et à sang.

En 1565, Antoine de Crussol devient duc d’Uzès et ne possède toujours pas de résidence digne de son rang dans le comté. Il doit affirmer sa position mais aussi rivaliser avec ses voisins d’Ancy-le-Franc et Tanlay (deux magnifiques châteaux dont je vous parlerai dans mes prochains articles) alors en construction.

Le duc et son épouse décident alors, en mai 1566, de la construction du château de Maulnes, un symbole de pouvoir qui marquera par sa beauté et son originalité architecturale.

Construction et abandon

C’est sous le règne de Charles IX, au plus fort des guerres de Religion, que Louise de Clermont et Antoine de Crussol se lancent dans ce projet fou de construire un château à l’architecture très particulière.

Tous deux croient en une réconciliation des catholiques et des protestants. Ils prônent même assez ouvertement la liberté religieuse. Ces deux esprits ouverts, curieux et cultivés vont contribuer à l’essor culturel de l’époque que l’on appelle « Renaissance« .

L’architecture ne doit pas seulement exprimer la puissance ou la richesse, elle doit « préfigurer d’un monde idéal et évoquer les choses de l’esprit« .

Massacre de la Saint-Barthélémy

Ce funeste épisode de l’histoire le 24 août 1572, nuit où les protestants furent massacrés dans les rues de Paris, marque le « début de la fin » pour la pérennité du château de Maulnes. Antoine de Crussol meurt le 14 août 1573, épuisé par ses mois de lutte du siège de La Rochelle.

Le chantier est arrêté.

Renaissance du château-pentagone

Classé au titre des Monuments Historiques depuis le 11 juillet 1942, l’édifice est, depuis 1997, la propriété du Conseil Département de l’Yonne.

Ses restaurations successives permettent aujourd’hui aux visiteurs de découvrir en toute sécurité ce lieu toujours empreint de l’élégance de Louise et Antoine.

Chateau de Maulnes

Une prouesse architecturale

Construit autour d’un escalier central et d’un puits alimenté par trois sources, il est un peu difficile d’en comprendre l’architecture.

Vous pénétrerez dans le château au niveau 4 ou « étage noble » dans un décor antique de colonnes doriques.

Chateau de Maulnes

Les nouvelles mesures sanitaires liées au Covid-19 imposent au visiteur un sens obligatoire de visite. Vous monterez aux niveaux 5 et 6 avant de redescendre vers les niveaux 3, 2 et 1. Une organisation irréprochable !

Au niveau 5, dans les appartements du duc et de la comtesse, de très belles cheminées ont résisté aux affres du temps et des dressings qui m’ont fascinée par leur modernité.

Chateeau de Maulnes

Au niveau 6, celui des combles, probablement dédié aux domestiques, vous bénéficierez de la plus belle perspective sur l’escalier central et le puits. Si vous avez le vertige, abstenez-vous !

Chateau de Maulnes

Il est temps de redescendre vers les niveaux 3, 2 et 1. Ce dernier est de tous celui qui m’a le plus intéressée. C’est l’étage du Nymphée.

Qu’est-ce qu’un Nymphée, me direz-vous ? Sous l’Antiquité, c’était un « sanctuaire des eaux« . Celui-ci est alimenté par trois sources. Elles donnent dans la vasque du puits qui se déverse dans un bassin qui se prolonge dans le jardin. Un véritable havre de paix !

Chateau de Maulnes

Chateau de Maulnes

La visite est terminée mes petits papoteurs. Il ne vous reste plus qu’à programmer un week-end en Bourgogne, vous ne serez pas déçus.

Informations pratiques

Château de Maulnes – 89740 Cruzy-le-Chatel – 03 86 75 25 85contact@maulnes.com

Ouvert d’avril à novembre au grand public, le château reste accessible sur réservation pour les groupes adultes et scolaires.

Chateau de Maulnes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *