Les Papotis de Thalie

PDT-2020-Alex_Rotin-Styliste_mode-Couverture
Coups de ❤ Créateurs Paris

Mode : Alex Rotin, le créateur chouchou des podiums

« Ce que l’on te reproche, cultive le, c’est toi » Jean Cocteau (1889-1963)

Alex Rotin

Notre rendez-vous est fixé. Vendredi 4 septembre, 15h, Galeries Lafayette Champs-Elysées. Après quatre semaines d’un road-trip passionnant entre la France et l’Allemagne, j’étais heureuse de cette étape parisienne, le port du masque obligatoire H24 n’ayant même pas réussi à me faire perdre mon sourire et ma bonne humeur.

J’étais excitée de pouvoir enfin l’interviewer, lui le styliste que les podiums internationaux s’arrachent. Alex Rotin, d’origine guyanaise et chinoise, arrive sourire vissé aux lèvres dans un magnifique kimono. Cet homme lumineux et solaire occupe tout l’espace. Je l’écoute. Nous échangeons, partageons, rions autour d’une délicieuse pâtisserie. Entre gourmands, on se comprend. Portrait.

Alex rotin

Qu’est-ce que je vais faire s’entrechoquer pour me procurer une émotion ?

C’est LA question que se pose inlassablement ce créateur de talent. Diplômé de l’école de référence de la mode ESMOD en 1998, il choisit sa Guyane natale pour présenter ses premières créations en 2006. « Mon premier défilé d’amour » dira t’il. Un immense succès salué par le public et la presse.

Des inspirations multiples

La Guyane

Alex commence à dessiner dès l’âge de six ans. C’est le Carnaval, une tradition ancrée dans l’ADN des Guyanais, qui aiguise sa jeune créativité.

« Je dessinais des costumes de carnaval guyanais. Mes parents nous y emmenaient mes frères et moi le samedi soir, à l’arrière d’une camionnette. C’était incroyable, ludique, avec beaucoup de couleurs, je me souviens« .

La nature, la faune, la flore sont pour lui des sources d’inspiration permanentes. Les aras majestueux et colorés, la forêt luxuriante, l’amour qui s’en dégage, l’ont immédiatement attaché à l’imprimé, un tissu joyeux avec lequel « on ne triche pas« .

Avec près de trente collections à son actif, Alex Rotin révèle par ses créations la personnalité de la personne qui la porte. « Il faut oser assumer son goût, sortir des sentiers battus« . Eh bien, c’est très réussi Alex !

Alex Rotin

Aimé Césaire, Mandela, Chanel, Kenzo, Yves-Saint-Laurent, Christian Lacroix et les autres…

Ces sources d’inspiration multiples, philosophe, poète, président, icônes de la mode, nourrissent ardemment les créations de l’étoile montante des podiums.

Chacune de ses collections évoque la joie, la fantaisie, la gourmandise, un anticonformisme affirmé. Il faut éveiller son esprit à autre chose qu’aux formats établis. «  On n’a pas besoin d’avoir une robe près du corps pour être sexy » ! La mode selon Alex, c’est « mélanger du connu avec de l’inconnu ».

D’où la naissance du kimono, pièce maîtresse de toutes les collections de l’artiste. D’inspiration japonaise, les gens en ont fait une tendance. C’est un vêtement d’intérieur qui, aujourd’hui, ose sortir dans la rue.

Le kimono, une chose que l’on porte sur soi

Le mot « kimono » peut se traduire littéralement par « chose que l’on porte sur soi ». Aujourd’hui habit traditionnel japonais, le kimono désignait jadis des habits de tous les jours. L’origine de cet habit d’apparat remonte au 7ème siècle et s’appelait « kosode » à l’époque.

L’évolution de l’usage du kimono est très significative à travers les siècles. Nommé officiellement kimono au 13ème siècle, on voit notamment les manches de cet objet de luxe s’élargir et s’allonger. Aux 17ème et 18ème siècles, la forme « Obi » s’impose dans des matières nobles, devenant presque une œuvre d’art.

Le kimono, signature des collections Alex Rotin

Alex Rotin

Alex Rotin

Des créations libres, tellement libres ! Légères, tellement légères ! Ces valeurs sont fondamentales pour l’artiste. Un vêtement, c’est « comme une aile de papillon », là, très présent et imperceptible à la fois.

Dans sa prochaine collection Croisière 2020-2021 (Cruise Collection), NATURE OF LOVE, Alex Rotin nous immerge dans une vision très décalée du Hippie Chic. Des imprimés fleuris, des matières aériennes et mousseuses, un safari de couleurs dans un esprit rétro et vintage. Très réussi !

Alex Rotin

Dans cette collection de trente pièces de fabrication française (c’est important de le souligner), des tops (90-95€), robes (255-265€), kimonos (215€), pantalons (195-235€).

L’idée, c’est de choisir une pièce Alex Rotin qui s’harmonisera parfaitement avec votre propre garde-robe et qui apportera la petite touche de lumière qui fait la différence. Un mélange mode-gourmandise où un imprimé gourmand incite à la joie de vivre.

Comme vous le savez mes petits papoteurs, une rencontre sur mon blog se termine toujours par le célèbre questionnaire de Proust. Alex n’y a pas échappé. Il s’y est prêté avec beaucoup de générosité.

Votre vertu préférée ? La tolérance
Votre qualité préférée chez un homme ? La bonté
Et chez une femme ? La tendresse
Votre principal défaut ? Je suis bordélique, j’aime le désordre
Votre occupation préférée ? Observer, contempler
Votre rêve de bonheur ? La paix pour tous
Ce que vous voudriez être ? Plus sage
Votre couleur préférée ? Le jaune
Votre fleur préférée ? La pivoine (c’est la fleur des couturiers)
Votre oiseau préféré ? Le ara
Votre auteur préféré ? François Cheung (un poète chinois amoureux des mots)
Votre prénom favori ? Pascal
Ce que vous détestez par-dessus tout ? La méchanceté
Le don de la nature à avoir, selon vous ? Savoir pardonner
La faute qui vous inspire le plus d’indulgence ? Le manque d’exactitude
Votre état d’esprit actuel ? Paisible
Votre devise ? Ce que l’on te reproche, cultive-le, c’est toi (Jean Cocteau)
Vous aimeriez mourir ?… Avec un sourire

Informations pratiques

Retrouvez les créations Alex Rotin du jeudi 22 au dimanche 25 octobre 2020. Venez fêter l’automne au Pop-up store Shaker Créateurs d’automne – Galerie Médicis, 5 rue de Médicis, 75006 Paris

Pour joindre et suivre Alex Rotin : Instagram Facebook alexrotin.press@gmail.com

Dans un prochain article, Les Papotis de Thalie vous emmèneront dans l’univers Home Déco du créateur… mais ça, ce sera une prochaine fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *