Les Papotis de Thalie

PDT-Les passeurs de traditions-Alain Pérus-Cadoudal-Saint-Avé-Septembre 2019-Les Papotis de Thalie
Coups de ❤ Insolite Photographes

Journées Européennes du Patrimoine à Saint-Avé : Les passeurs de traditions…

« Dans Les Passeurs de Traditions, plus qu’une galerie de portraits, Alain Pérus nous offre des instants de vie d’une rare intensité, toutes générations confondues. Il parvient à accéder à l’intimité des sujets avec un naturel saisissant, sans jamais user de l’indiscrétion. Sans l’imposer de façon artificielle, il saisit l’instant vrai, la seconde magique qui ne se représentera pas, avec un œil d’une pertinence exceptionnelle. Loin d’être austère, le choix du noir et blanc renforce cette impression de vérité. Dans chaque cliché se devine la complicité nécessaire pour installer l’échange sincère, un dialogue intense qui a la chance de pouvoir se passer de la maladresse des mots » Daniel Cario (Ecrivain)

Alain Pérus-Cadoudal

Les passeurs de traditions

Alain Pérus-Cadoudal, initiateur du projet

Les 21 et 22 septembre derniers, à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, s’est déroulée dans la jolie commune de Saint-Avé (Morbihan), la sublime exposition du photographe humaniste Alain Pérus-Cadoudal.

Les Papotis de Thalie avaient été particulièrement séduits par le travail de cet artiste autour des coiffes et costumes traditionnels bretons. Souvenez-vous… Je n’ai donc pas résisté à l’invitation du photographe de me rendre à Saint-Avé pour partager avec un ensemble de « passeurs de traditions » ce moment de célébration des traditions chères à notre belle région Bretagne !

Ecrin patrimonial pour cette exposition puisque c’est au cœur de la Chapelle Saint-Michel de Saint-Avé qu’Alain a choisi d’exposer une sélection de ses images en noir et blanc, vision poétique et instantanée des célébrations du Cercle Celtique de Vannes notamment…

Passeurs de traditions
Chapelle Saint-Michel

Et c’est sous le soleil du Golfe que les officiels, artistes, écrivains, chanteurs, danseurs, amis, visiteurs curieux, voisins, se sont pressés de découvrir les émouvantes images du photographe, son invitée, la photographe amateur Leïla Rio-Sadeq, une reconstitution de noces anciennes, la prestation inattendue des sonneurs du groupe breton PEBR-HOLEN. Et à l’heure de l’apéro-concert, la talentueuse chanteuse Elodie Jaffré accompagnée par Awena Lucas (Harpe) et Gwénolé le Quentrec (Accordéon diato). 

Leïla Rio-Sadeq, « Guest » de l’exposition

Leïla Rio-Sadeq

Leïla, c’est un soleil ! Cette jeune femme volontaire et talentueuse répand généreusement lumière, bienveillance, sourire… Photographe amateur (c’est elle qui le dit), elle est danseuse, chorégraphe au sein du célèbre Cercle Celtique de Vannes. Profondément ancrée dans les traditions bretonnes, elle est une incontournable « Passeur de traditions« .

En 2015, et alors qu’elle considère la photographie comme un hobbie, elle immortalise, par une étonnante série de photos, des moments forts du Cercle Celtique de Vannes : « Après la messe« , « Les Garçons« , « La pause« …

Après la messe
Les Garçons
La pause

Lors de notre brève mais riche rencontre, Leïla s’est confiée à moi en répondant au célèbre questionnaire de Proust. Indiscrétions…

Leïla, quelle est…Votre vertu préférée ? La franchise
Votre qualité préférée chez un homme ? La fidélité
et chez une femme ? L’humour
Votre principal défaut ? Rancunière
Votre occupation préférée ? Danser
Votre rêve de bonheur ? Je le vis avec mon mari
Ce que vous voudriez être ? Une belle artiste
Votre couleur préférée ? Le rouge
Votre fleur préférée ? Le tournesol
Votre oiseau préféré ? Le toucan pour ses couleurs
Votre auteur préféré ? Jean-Christophe Grangé
Votre prénom favori ? Brewen
Ce que vous détestez par-dessus tout ? La méchanceté
Le don de la nature à avoir, selon vous ? Chanter, avoir une voix
La faute qui vous inspire le plus d’indulgence ? Etre en retard
Votre état d’esprit actuel ? Heureuse
Votre devise ? Bouge toi !
Vous aimeriez mourir ?…Le plus tard possible…

Anne Gallo, Maire de Saint-Avé

Anne Gallo honore l’événement de sa présence. Non seulement elle est la Maire impliquée et active de Saint-Avé mais elle est, au Conseil Régional de Bretagne, Vice-présidente au tourisme, au patrimoine et aux voies navigables. Une « Passeur de traditions » en quelque sorte…

Lorsque je lui ai demandé de s’exprimer sur cette manifestation, c’est avec des mots très élogieux qu’elle a évoqué le travail du photographe Alain Pérus-Cadoudal.

Anne Gallo maire de St-Avé

« Alain Pérus, c’est une pépite, un être précieux pour la ville de Saint-Avé. Il participe vraiment à la valorisation du patrimoine. Il transmet. C’est important la transmission ! Par le regard qu’il porte sur le patrimoine breton, il s’approprie coutumes et traditions comme le font aujourd’hui les gens soucieux de préserver leur patrimoine. Il ouvre à nouveau les voies de la transversalité. Je suis très heureuse, en tant que Vice-présidente au patrimoine, de soutenir ce type d’initiative« 

Elodie Jaffré, ou comment perpétuer la culture bretonne

Elodie Jaffré

 

Elodie Jaffré, originaire du Pays de Lorient, est l’une des plus belles voix bretonnes qu’il m’ait été donné de rencontrer.

Artiste charismatique, elle est touchée par la culture bretonne depuis sa plus tendre enfance. Jeune adulte, à 20 ans, elle apprend le chant breton et la langue bretonne. C’est une passion ! Elle gagne en confiance en gagnant des concours et rend hommage au célèbre chanteur breton Yann-Fanch Kemener, qui la fait travailler sur les techniques du chant breton. Formidable apprentissage !

La chanteuse participe à des créations avec le Cercle Celtique de Vannes (oui, oui, encore lui). En 2016, elle rencontre Awena Lucas au Conservatoire de Vannes. Cette rencontre signe le début d’une talentueuse collaboration. Petit scoop, ces deux artistes sortent, ensemble, un CD « Er Vammenn » le 11 octobre 2019.

J’ai été subjuguée par la voix de cette artiste qui, lors de cette manifestation, a fait danser une grande partie de l’assemblée. Cette joie manifeste m’a donné envie de m’initier à la danse bretonne. Je sais désormais comment occuper une partie des longues soirées d’hiver à venir (sourire)…

Pour en savoir plus sur l’actualité de cette artiste, précieuse dans le cœur des bretons, cliquez ici.

Elodie s’est elle-aussi prêté avec générosité aux questions du grand Marcel… Proust. Je l’en remercie.

Elodie, quelle est…Votre vertu préférée ? L’honnêteté
Votre qualité préférée chez un homme ? Le respect
et chez une femme ? L’écoute
Votre principal défaut ? L’impatience
Votre occupation préférée ? Chanter
Votre rêve de bonheur ? Vivre en paix
Ce que vous voudriez être ? Moi-même
Votre couleur préférée ? Le vert
Votre fleur préférée ? La rose
Votre oiseau préféré ? Le rouge-gorge
Votre auteur préféré ? Yann-Fanch Kemener
Votre prénom favori ? Maïna
Ce que vous détestez par-dessus tout ? Le manque de respect
Le don de la nature à avoir, selon vous ? Le respect de la nature
La faute qui vous inspire le plus d’indulgence ? Un oubli
Votre état d’esprit actuel ? Sereine
Votre devise ? Profiter du temps présent
Vous aimeriez mourir ?…Le plus tard possible…

J’aimerais aussi vous parler de Daniel Cario, célèbre écrivain régionaliste français. Et de Michel Thomas, talentueux danseur breton… Ces « Passeurs de tradition » à leur façon seront, dans les prochaines semaines, mis en lumière dans Les Papotis de Thalie.

Je ne résiste toutefois pas aux mots si juste que Daniel Cario pose sur le travail d’Alain. Extrait…

« Costumes d’une autre époque, serait-on tenté de penser. Qui supposeraient que l’on doive ressusciter les mentalités et les gestes d’antan pour ne pas s’y sentir engoncé. Alain Pérus nous prouve qu’en aucun cas les danseurs et les musiciens dont il a saisi les portraits n’ont le sentiment d’être déguisés. Le pétillement et la limpidité de leurs regards, la clarté de leurs sourires, ils se trouvent aussi à l’aise dans le costume d’origine ancienne que dans leur tenue plus moderne et ils ne se débarrassent pas au plus vite du premier pour revêtir la seconde, une fois la fête terminée. En y regardant de plus près, on se demande même si ces sobres élégances ne magnifient pas celles et ceux qui s’appliquent à les ajuster. Ce n’est pas impossible… L’importance de l’image fait partie intégrante de la personnalité de chacun en fonction des milieux où il évolue. Paraître sans orgueil ni ostentation avant de disparaître, souci de ne pas passer inaperçu, besoin fondamental d’exister tout simplement dans le regard de ses semblables« .

Je savais que de m’installer en Bretagne me réserverait de belles surprises. Je n’imaginais pas la force de ces petits bonheurs ! Merci cher Alain de m’avoir conviée à ces festivités.

Retrouvez l’actualité d’Alain Pérus-Cadoudal en cliquant ici.

A vos commentaires et suggestions mes petits papoteurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *